• Analyse plastique :

     

    Nom de l'artiste:  Nicolas Poussin

     

    Titre de l'oeuvre:  le jugement de Salomon

     

    Date:     1664

     

    Technique:          C'est une huile sur toile

     

    Dimensions:      101/150

     

    Lieu de conservation (si possible):       Musé du Louvre

     

    Comment l’artiste à t-il mis en œuvre :

     

    Les couleurs (contrastes…)               Les couleurs sont différentes, il y a du bleu, du jaune, du vert et du rouge, symbole de la richesse. La femme habiller en vert et même l'enfant qu'elle tient dans un de ses bras sont vert.

     

    Les matières (textures, épaisseurs, transparences…)       Il y a plusieurs texture, de la roche, du bois, quelque chose de lisse au sol.

     

    Les formes (géométriques, réalistes, courbes…)         Ce tableau est plein de symétrie : les colonnes, les motifs du trône, les portes ...

     

     

     

    La lumière. (source, intensité, contraste, diffusion…)           La lumière est de la même intensité partout sauf derrière le roi ou le rouge est plus sombre.

     

     

    Que peut on dire du corps ? (corps représenté, corps de l’artiste, corps du spectateur…mouvement, échelle geste ...)          Les deux femmes sont à terre. L'une montre un enfant du doigt tout en parlant\criant car elle est verte (son visage). L'autre femme regarde le roi Salomon en écartant les bras pour bloquer la personne qui veut tuée l'enfant, elle est au roi. Une femme met sa main devant sa tête et tourne la tête pour ne pas voir l'enfant se faire découper. Un soldat teint l'enfant par la cheville et de l'autre main sort son arme pour le trancher.

     

     

     

     

     

     

     



  • Auteur :

    Alexandre Gustave Eiffel (1832-1923)

    Titre de l'oeuvre : 

    La Tour Eiffel

    Date : 

    Son projet de tour est adopté par le gouvernement français en vue de l’Exposition universelle de Paris pour le centenaire de la révolution française en 1889.

    Pourquoi la forme de Tour ?

    La forme de Tour a été imposée lors du concours en vue de l’Exposition.

    Combien d’étages a la Tour Eiffel ?

    La Tour Eiffel compte 3 étages, le premier à 57 mètres du sol, le 2ème à 115 mètres. Le 3ème étage culmine à 276 mètres d’altitude.

    Comment fait-on pour y monter ?

    Le visiteur a le choix entre l’ascenseur ou l’escalier. Pour arriver jusqu’au 3ème, il devra grimper 1665 marches. Aujourd’hui, 7 ascenseurs sont en fonctionnement dont 2 depuis la création de la Tour.

    Avec quels matériaux a été construite la Tour Eiffel ?

    La Tour Eiffel a une charpente métallique qui pèse 7 300 tonnes, pour un poids total de 10 100 tonnes. Elle est composée de 18 000 pièces métalliques assemblées par 2 500 000 rivets.

    Pourquoi avoir construit la Tour Eiffel ?

    Paris allait accueillir l’exposition universelle. Dans ce cadre là, a été lancé un concours demandant aux ingénieurs et architectes qui y participaient.

    A quoi servait l’œuvre ?

    C’est une oeuvre d’art, un ouvrage d’art monumental sans fonction véritable à l’origine. La Tour Eiffel a été construite par Gustave Eiffel à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1889 qui célébrait le centenaire de la Révolution française. Sa construction en 2 ans, 2 mois et 5 jours, fut une véritable performance technique et architecturale.

    La Tour Eiffel aujourd’hui :

    La Tour Eiffel appartient désormais à notre patrimoine et est considérée aujourd’hui comme un objet artistique et pas simplement technique.

    Qu'a voulu montrer l'artiste, le créateur ? Ses intentions?

    L'intention de Gustave Eiffel était de montrer au monde entier le savoir-faire de l'industrie française dans la construction de structures métalliques, et montrer que ce procédé de construction permettait d'ériger la tour la plus haute du monde (300 m).

    Les copies de la Tour Eiffel : 

    Afficher l'image d'origine

    Copie de la Tour Eiffel à Las Vegas située devant l'hôtel casino Paris Las Vegas.

     Afficher l'image d'origine

    Une Tour Eiffel à Shenzhen en Chine dans le parc d'attraction « window of the world ». 

    Oeuvres liées, références, etc. 

    Afficher l'image d'origine

    Georges SEURAT, La Tour Eiffel, 1888,Fine Arts Museum of San Francisco.

    Afficher l'image d'origine

    Guillaume APOLLINAIRE, Calligramme, 1918.

    Afficher l'image d'origine

    Marc CHAGALL, Les mariés de la tour Eiffel, 1938-1939, huile sur toile, Musée National d'art Moderne, Centre Pompidou, Paris.


  • Art et pouvoir                                                                           

     

     

     

     

     

     

    Art et pouvoir Guernica

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique