• Guernica

     

     

    GUERNICA

     

    Présentation 

                   - Qui est l’auteur de l’œuvre ? Pablo Picasso 1881-1973 

               Dans quel contexte historique l’œuvre a-t-elle été réalisée ? En 1936 les 
                  forces  nazies bombardent Guernica petite ville du pays basque 
                - Quand l’œuvre a-t-elle été réalisée ? L’œuvre a été réalisée le 26 Avril 1937
                 après l’annonce du  massacre. 

    - Éventuellement, qui a commandé cette œuvre, ou qui l’a achetée? Le Guernica est une commande du gouvernement républicain pour le pavillon espagnole de l'exposition universelle de Paris en 1937; 

      
      
    Raconter le contexte historique de l’œuvre.  
      
          - Cette œuvre joue-t-elle un rôle politique, social, économique, scientifique …? 

    • En attaquant Guernica les nazies attaquent le symbole des liberté du peuple et guernica devient le symbole de la guerre d’Espagne qui démarre le 17 Juil 1937 

       
      En vous appuyant sur l’analyse plastique, expliquez les intentions de l’artiste ?  

    D’un point de vue plus général, si nous nous attachons aux couleurs du tableau, nous pouvons penser que Picasso a peint cette oeuvre cubiste en créant l’impression d’une photo de presse. Cette hypothèse a du sens, car n’oublions pas que Picasso vivait à Paris en avril 1937 et qu’il a appris le bombardement par la presse. 

      

    Description et analyse de l’œuvre 

    Il s’agit d’une huile sur toile de 3.51m par 7.52m, elle est uniquement colorée de noir, blanc et diverses nuances de gris parfois bleuté, sans doute pour traduire la terreur et le deuil. Il veut nous montrer toute l’horreur de ce massacre 

    Ce tableau contient des figures humaines et animales. Au sol, se trouve un soldat dont l’épée est brisée, le visage (détaché du reste du corps) est agonisant. Il pourrait représenter l’écrasement de la résistance républicaine. 

    A gauche du tableau, juste au-dessus de la tête du soldat se trouve une femme qui rappelle le figure de la piéta, ou Marie tenant le corps de son fils, Jésus. Cette femme porte son enfant mort, elle lève les yeux au ciel hurlant sa douleur et son désespoir. Nous observons que ses yeux sont en forme de larmeset sa langue pointue, comme une arme. 

    Du même côté du tableau, se trouve un taureau assez imposant. Il est un symbole de l’Espagne et pourrait aussi représenter la brutalité, la cruauté des Nationalistes. 

    Si nous déplaçons notre regard vers la droite nous voyons un cheval blessé, lui aussi. Placé au centre du tableau, il pourrait être symbole du peuple martyrisé, en opposition au taureau. Comme la femme à l’enfant lui aussi a une langue pointue comme une arme.  

     Ensuite, nous voyons deux femmes dont l’une tient une lampe et l’autre s’enfuit en direction de la lumière. Leurs regards sont portés vers la lumière, il y a donc une lueur d’espoir dans ce désastre. 

     Enfin, à l’extrême droit du tableau, une femme est prise par les flammes d’un incendie. Elle exprime elle aussi la souffrance et la mort du peuple.  

      

    Conclusion 

               Cette peinture est contre le nationalisme. Picasso cherche 

               à  provoquer une réflexion sur l'horreur de la guerre en immergeant

               le spectateur dans une œuvre démesurée et complexe.

     

     

    Art et pouvoir  

     

    TRES DE MAYO

     

     Présentation

     Auteur

     Francisco de Goya peintre Espagnol (1746-1828)

     Contexte historique  

     Le tableau « Tres de Mayo » représente l’exécution à Madrid de 43 patriotes Espagnols par les soldats Français en pleine nuit, en représailles de la révolte de la veille « Dos de Mayo » que Goya a peint aussi. Il représente donc une scène historique

     Date :1814

     

     Description et analyse de l’œuvre

     

    Huile sur toile de dimensions 2, 66m sur 3,45m

    Conservé au Musée de Prado, à Madrid, exposé à côté de « Dos de Mayo » : tableau qui représente la révolte avant la fusillade de « Tres de Mayo ».

     

    Les formes

     

    -Premier plan : des hommes déjà exécutés, leur corps baigne dans leur sang.

    On voit aussi, à droite, les soldats Français avec leur fusil pointé sur les Espagnols. On ne voit pas leur visage, car ils sont de dos. Tous habillés pareils et dans la même position, ils ont l’air sûr d’eux. Goya veut montrer qu’ils n’éprouvent aucun remords. Ils représentent la brutalité de la guerre.

    -Second plan : des condamnés qui vont être exécutés, avec un prêtre qui prie, un homme qui se cache le visage, Goya veut émouvoir. Au milieu de ces condamnés, un se démarque des autres. Il a les bras en croix et regarde la mort en face, c’est un martyr, Il symbolise la résistance Espagnole.

     -Derrière : les futurs exécutés qui ont peur, ils se prennent le visage entre les mains.

     -Arrière plan : le palais Liria, dans la banlieue de Madrid qui est plongée dans la nuit, symbolique de celle dans laquelle est plongée l’Espagne.

     Les couleurs

     Le jeu des couleurs est surtout du à la lampe qui éclaire la scène, c’est le seul élément de lumière.

    Elle éclaire surtout les condamnés alors que le peloton d’exécution reste dans l’ombre, pour mettre encore plus en valeur son anonymat et sa lâcheté.

    Elle met d’ailleurs en valeur le personnage important du martyr au centre, il est vêtu de blanc avec un pantalon jaune. Le blanc symbolise la pureté et l’innocence.

     La seule autre couleur qui n’est pas sombre est le rouge du sang, il y en a beaucoup.

     La composition

     Le seul élément qui sépare les Espagnols des soldats Français est la lampe qui éclaire les condamnés, à gauche alors que les Français restent dans l’ombre, à droite.

     

    On pourrait donc partager le tableau en 5 parties:

      •Les morts baignant dans leur sang au premier plan

      •Le peloton d’exécution à droite

      •Le groupe qui va se faire fusiller, avec le martyr, personnage le plus important

      •Le groupe de condamnés qui seront les prochains à subir le même sort que les autres

      •Et en arrière-plan, la banlieue de Madrid dans la nuit.

     Conclusion 

     Goya a peint  « Dos et Tres de Mayo 1808 » en 1814, soit 6 ans après cette fameuse date.

     Ce tableau est un parfait exemple de sentiment national, c’est-à-dire le sentiment d’appartenir à un même peuple, une même nation, c’est le patriotisme.

     Picasso s’est également inspiré de Goya pour son célèbre « Guernica » en 1937, notamment pour le personnage en bas à droite qui a les bras en croix, il est lui aussi en proie au désespoir.

     

     

     

    Art et pouvoir

     

     

    Guernica

     

    LA PIETA

     

      

    Présentation

     

    Auteur

    Michel-Ange (1475-1564) est un sculpteur, peintre, architecte peintre, poète et urbaniste florentin de la Renaissance

     

    Date

    L’œuvre a été réalisée entre 1498 et 1499


    Pour qui 

    Commande du Cardinal français Jean Bilhères de Lagraulas, ambassadeur de  France à Rome.L'oeuvre était destinée au sanctuaire des Rois de France,exposée dans la Basilique Saint Pierre de Rome


    Description

     

    Taille : 174 cm × 195 cm × 69 cm.

    La piéta est l'unique oeuvre signée par l'artiste, dont le nom est gravé sur le bandeau que porte la vierge

    Oeuvre d’une grande virtuosité, d’une beauté à la fois païenne et religieuse

    Caractéristique des oeuvres de Michel Ange., représentant le corps de Jésus après sa mort sur la croix dans les bras de la Vierge.

    Ce thème biblique de la « Vierge douloureuse », tenant sur ses genoux le corps du Christ est très répandu dans l’iconographie chrétienne.

    La piéta est sculptée dans un seul bloc de marbre de Carrare.

    la vierge Marie est assise sur un rochet

    Au sommet de la pyramide il y a le visage de la vierge

     

    Composition 

     

    La position des deux mains de Marie est fondamentale pour la compréhension de l’œuvre. La main droite, crispée, mobilise toutes les forces de Marie pour retenir le corps de son fils

    La main gauche, avec la paume ouverte atteste de la nature douce et charitable de la Vierge Marie.

     

    Conclusion 

     

    La Pietà de Michel-Ange est une oeuvre majeure de la Renaissance italienne

    Comme toujours chez Michel-Ange la beauté l’emporte sur la souffrance

     

     

    Guernica

     LA GUERRE D'OTTO DIX

    Présentation 

      

    - Qui est l’auteur de l’œuvre ?  

    Otto Dix est né en 1891 à Géra (Allemagne) et mort en 1969. C'est un peintre allemand de la Nouvelle Objectivité et de l'Expressionnisme  

          - Quand l’œuvre a-t-elle été réalisée ? L’œuvre a été réalisée entre 1929 et 1932 

     
    Raconter le contexte historique de l’œuvre.  
      
          La Guerre a été peinte. Il présente une image plus réaliste et encore plus sombre de la guerre que ce qu’il avait pu peindre auparavant. Ce tableau est donc peint durant la République de Weimar qui a tendance à glorifier l’héroïsme de la guerre. Alors que la population commence à oublier les horreur qu’elle a vécu, Otto Dix en dépeint une image crue non pas pour choquer mais plus pour témoigner et rappeler la réalité de la guerre. 

     Ce tableau est réalisé dix ans après la première guerre mondiale. L’expérience de la guerre a bouleversé l’artiste.

     

     Description 

      

    C’est un triptyque, c’est-à-dire une œuvre peinte sur trois panneaux en bois que l’on peut replier. Ce format était principalement utilisé au XIème et XIIème siècle pour les peintures religieuses. C’est une peinture sur bois de 204 X 204 cm. Elle est actuellement visible à la galerie Gemäldegalderie Neue Meister de Dresde. 

     

    Analyse des panneaux 

     

    On peut observer une évolution dans le temps au cours des panneaux. Ils racontent une histoire. A gauche dans la brume du matin, on voit les soldats partir au font. On ne voit pas leur visage, ils sont anonymes. Au centre on voit la terrible bataille et ses morts avec des images d’horreur de la bataille. A droite, on peut voir le soir ou la nuit avec des flammes en arrière. Il semble que le peintre veuille faire passer par là l’idée du chaos et de la désolation du champ de bataille Il est en fait un autoportrait d’Otto Dix qui transporte un blessé. IL est habillé en civile et nous regarde pour nous montrer que la guerre l’a transformée. 

    Les couleurs sont soit terne comme la mort et le chaos ou vive comme le sang et les flammes. 

    Le panneau inférieur (ou prédelle) représente un cercueil collectif contenant au moins 3 personnes. Otto Dix utilise une technique et un format qui sert traditionnellement à représenter des scènes de la religion chrétienne. Otto Dix veux présenter les victimes de la guerre comme des martyrs 

    Analyse de l’œuvre 

    Ce tableau est réalisé dix ans après la première guerre mondiale. 

    L’expérience de la guerre a bouleversé l’artiste. Engagé volontaire au début du conflit, nationaliste, il découvre rapidement l’horreur de la guerre et la souffrance. Ainsi c’est avec un réalisme extrême qu’il représente des cadavres pourrissants, un squelette et un paysage dévasté.  

    Le but de cette oeuvre est de rappeler l’horreur de la guerre. Ce triptyque est présenté une seule fois dans une exposition à Berlin en 1938. Il est ensuite interdit par les autorités nazies. 

    Il est l’un des pères fondateurs  du mouvement de la Nouvelle Objectivité». Il se caractérise par une volonté de représenter le réel sans fard. Les artistes de la Nouvelle Objectivité seront nombreux à être pointés du doigt comme « artistes dégénérés » par le régime Nazi. C'est pourquoi d'ailleurs le mouvement s'éteint en 1933, avec l'arrivée d'Hitler au pouvoir. De nombreux artistes partent en exil. 

    Conclusion 

    Cette œuvre est forte mais aussi très riche, et dénonce les atrocités de la guerre. Otto dix dresse un portrait à la fois très cru et réaliste, mais aussi rempli de symboliques

     

      

     

    Guernica

     

    LA TOUR EIFFEL

     Présentation 

      

    Qui est l’auteur de l’œuvre ? Gustave EIFFEL ingénieur et entrepreneur français né en 1832 

    - Quand l’œuvre a-t-elle été réalisée ? Le chantier de construction débute le 28 Janvier 1887, les travaux dans leur totalité dureront 2 ans, 2 mois et cinq jours... 

    Raconter le contexte historique de l’œuvre. 

    C’est une construction qui a été réalisée pour l’exposition universelle de 1889(année du centenaire de la révolution française)  qui devait être ensuite détruite un an plus tard. Mais les personnes la trouvèrent tellement belle qu’ils voulurent la garder 

    Contexte historique et culturel 

    La  tour EIFFEL est inaugurée le 31 Mars 1889 à l’occasion d’une fête de fin de chantier, 250 ouvriers auront participé à sa construction. 

    Le 15 Mai 1889, dès son ouverture, 28922 visiteurs se pressent pour la découvrir. 

    C’est un succès qui ne s’est jamais arrêté. 

      

    Description 

       

    La tour Eiffel est composée de trois étages qui vont en se rétrécissant .  

    Le premier étage est de 57 mètres, le second de 115 mètres et enfin le dernier culmine à 276 mètres de hauteur.  

    La base de l’édifice est constituée de quatre piliers en maçonnerie qui descendent en profondeur dans le sol jusqu’à – 15 mètres. Ces piliers sont reliés entre eux par des arches.  

      La tour est entièrement composée de pièces métalliques rivetées.  

     

    Le  premier étage d’une superficie de 4220 mètres carrés peut supporter la présence d’environ 2500 personnes en même temps. Il dispose d’une galerie circulaire qui permet une vue à 360° (présence de longues-vues)..  

     

    Le second étage d’une superficie de 1650 mètres carrés peut supporter quant à lui la présence d’environ 1600 personnes à la fois.  

    Le troisième étage d’une superficie de 350 mètres carrés peut de son côté supporter la présence simultanée de 400 personnes environ.  

    Le haut de la tour comporte un mât de télédiffusion et une profusion d’antennes.  

      

    Conclusion 

    Je suis impressionné par un telle œuvre qui est l’emblème de paris. Elle est un symbole de liberté et d’élegance. On la retrouve dans beaucoup de pub (chanel). Elle représente le Paris chic visité par plus de 5,5 millions de visiteurs chaque année. 

    Son visuel est comme le logo d’une marque. Elle est copiée en plus petit à Las Végas. Elle est intemporelle et le soir s’illumine de mille feux dans la nuit de manière à montrer toutes les splendeurs de cette œuvre. 

     

     

     

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique