• Cinquième oeuvre

    Strophes pour se souvenir

     

    Afficher l'image d'origine

     

    Strophe pour se souvenir

     

     

    Présentation

    Strophe pour se souvenir est un poème crée en 1955 par Louis Aragon.

    Louis Aragon est un poète de nationalité française né le 3 octobre 1897 et il est mort le 24 décembre 1982 a l'age de 85 ans.

    Le poème a été écrit 10 ans après la seconde guerre mondial.

    L'oeuvre parle des 23 résistants du groupe Manouchian qui ont été exécuté par la Gestapo en 1944 quelque mois avant la libération de Paris.

     

    Analyse et description de l'oeuvre

     

    L'oeuvre est constitué de 7 quintils avec des rimes embrassé et, on peut constater qu'a chaque fin de strophe on retrouve la rime "ã" (an).

     

    On peut voir que ce poème est divisé en 3 parties :

     

    -Au début, on peut distinguer la première partie (du vers 1 a 18) car il y a de nombreuse fois le sujet "vous" on peut donc remarquer que le poème s'adresse directement a nous.

    On peut aussi remarquer que dans la première partie il y a de nombreuse qualités tel l'héroïsme avec du courage du vers 4 a 5 et de humilité avec de la modestie du vers 1 a 2.

    Il y a aussi la réaction des partisans qui sont nommé "passant", "les gens" et "doigts errants"

     

    -Dans la deuxième (du vers 19 a 30), il y a un changement de situation d'énonciation, le poème ne s'adresse plus a nous mais a la femme de Mélinée car sa femme y est mentionné plusieurs fois.

    On peut constater que le poème passe en italique et que Louis Aragon paraphrase le testament de Michel Manouchian qui s'adresse directement a sa femme.

    On remarque aussi qui il a des voeux de bonheur, une absence de haine, de l'amour pour la nature et surtout pour sa femme.

    Ces themes permettent de montrer que M. Manouchian etait un homme comme tous les autres et de susciter l'emotion du lecteur.

     

    -Dans la derniere partie (la derniere strophe), il y a une anaphore de l'expression "vingt et trois" qui fait référence au 23 résistant du groupe Manouchian. Cette anaphore sert a donner une plus grosse importance aux 23 résistants.

    On constate aussi qu'il y a 3 antithèses : "étrangers et nos frères pourtant", "amoureux de vivre a en mourir", "criaient la France en s'abattant" servant a donner plus d'importance a leur jeunesse et leurs qualités (générosité, patriotisme, courage et solidarité) et rappelant ainsi la valeur de leur sacrifice.

    Le dernier vers constitue la chute du poème dans le temps qu'il rappelle le dernier acte des résistants avant leur mort. 

    Dans cette dernière strophe il y a aussi la seul ponctuation dans le dernier vers qui sert a terminer le poème.

     

    Conclusion

    Ce poème est fort car en quelque vers il arrive a décrire le courage des résistants du groupe Manouchian et montrer l'injustice qu'ils ont subit.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partie 1 (questions)

     

    1 Présentation générale de l’œuvre

     

    - titre de l’œuvre :  L'oeuvre se nomme strophe pour se souvenir.

     

    - auteur (nationalité, dates de naissance et mort) L'auteur est Louis Aragon, de nationalité française, il est né le 3 octobre 1897 et il est mort le 24 decembre 1982 a l'age de 85 ans. 

     

    - date de création de l’œuvre : L'oeuvre a été crée en 1955.

     

    - contexte historique : L'oeuvre a été écrite 10 ans après la seconde guerre mondial.

     

    - sujet de l’œuvre : de quoi parle-t-elle ? L'oeuvre parle des 23 resistants du groupe Manouchian qui ont été exécuté par la Gestapo en 1944 quelque mois avant la liberation de Paris.

     

    - mouvement/ genre artistique auquel elle appartient (ex : réalisme, fantastique, poésie engagée…) . L'auteur de cette oeuvre, Louis Aragon, appartient au mouvement littéraire du dadaïsme et du surréaliste.

     

     

    2. Description de l’œuvre

     

    Poème / texte : structure (strophe, vers, rimes), rythme, principaux thèmes, progression générale :

     

     

    L'oeuvre est constitué de 7 quintils avec des rimes embrassé et, on peut constater qu'a chaque fin de stroph on retrouve la rime "ã" (an).

     

    On peut voir que ce poème est divisé en 3 parties :

     

    -Au début, on peut distinguer la première partie (du vers 1 a 18) car il y a de nombreuse fois le sujet "vous" on peut donc remarquer que le poème s'adresse directement a nous.

    On peut aussi remarquer que dans la première partie il y a de nombreuse qualités tel l'héroïsme avec du courage du vers 4 a 5 et de humilité avec de la modestie du vers 1 a 2.

    Il y a aussi la réaction des partisans qui sont nommé "passant", "les gens" et "doigts errants"

     

    Dans la deuxième (du vers 19 a 30), il y a un changement de situation d'énonciation, le poème ne s'adresse plus a nous mais a la femme de Mélinée car sa femme est mentionné plusieurs fois.

     

     

    Présentation

    Strophe pour se souvenir est un poème crée en 1955 par Louis Aragon.

    Louis Aragon est un poète de nationalité française né le 3 octobre 1897 et il est mort le 24 décembre 1982 a l'age de 85 ans.

    Le poème a été écrit 10 ans après la seconde guerre mondial.

    L'oeuvre parle des 23 résistants du groupe Manouchian qui ont été exécuté par la Gestapo en 1944 quelque mois avant la libération de Paris.

     

    Analyse et description de l'oeuvre

     

    L'oeuvre est constitué de 7 quintils avec des rimes embrassé et, on peut constater qu'a chaque fin de strophe on retrouve la rime "ã" (an).

     

    On peut voir que ce poème est divisé en 3 parties :

     

    -Au début, on peut distinguer la première partie (du vers 1 a 18) car il y a de nombreuse fois le sujet "vous" on peut donc remarquer que le poème s'adresse directement a nous.

    On peut aussi remarquer que dans la première partie il y a de nombreuse qualités tel l'héroïsme avec du courage du vers 4 a 5 et de humilité avec de la modestie du vers 1 a 2.

    Il y a aussi la réaction des partisans qui sont nommé "passant", "les gens" et "doigts errants"

     

    Dans la deuxième (du vers 19 a 30), il y a un changement de situation d'énonciation, le poème ne s'adresse plus a nous mais a la femme de Mélinée car sa femme est mentionné plusieurs fois.