• la colonne sans fin

     

    Constantin Brâncusila colonne sans fin

     

    Analyse plastique :

     

     le nom de l'artiste est Constantin Brancusi

    Le titre de l'oeuvre est La colonne sans fin

    1937 1938

     La Colonne sans fin a une hauteur de 29,33 mètres

    c dimension 2,03m x 25cm x 24cm*

    elle est situé a Targu Jiu (Roumanie)

     

    Comment l’artiste à t-il mis en œuvre :

     

    Les couleurs (contrastes…)

     

    Les matières (textures, épaisseurs, transparences…)

     

    Les formes (géométriques, réalistes, courbes…)

     

    L’espace (point de vue, cadrage, profondeur…Lieu, site...)

     

    La lumière. (source, intensité, contraste, diffusion…)

     

     Détails (significatifs ou intrigants)

    Que peut on dire du corps ? (corps représenté, corps de l’artiste, corps du spectateur…mouvement, échelle geste ...)

     

    Comment a-t-il organisé ou composé son œuvre (les formes les couleurs, les matières la lumière…, dans l’espace)

    Dans quel but, quels sensations, quels sens peut-on dégager de ces observations ?

     

    (Qu’est ce que je vois, qu’est-ce que je reconnais, qu’est ce que je comprends, qu’est ce que l’artiste me donne à penser ?)

     

     

     

    Qu’est ce qui fait la spécificité de l’œuvre étudiée (pour cela je peux comparer avec d’autres œuvres, de la même époque ou d'une autre époque, du même artiste ou pas, ou sur le même sujet…)

     

     

     

    Eventuellement mon point de vue sur l’œuvre (en prenant garde de ne pas confondre avec les observations objectives sur lesquelles tout le monde pourrait tomber d'accord)

     

    Notamment, que pouvez vous dire à propos du pouvoir dans cette oeuvre?

    Pouvoir de quoi? de qui? pourquoi?...

    Cette photographie prise au début des années 30 montre Constantin Brancusi au travail dans son atelier parisien, en pleine réalisation de La Colonne sans fin.

     la colonne sans fin

    Analyse du contexte

     

    Arts Plastiques :

    Comment se situe l’œuvre par rapport aux œuvres de son époque ou celles d’avant ou d’après. Eventuellement, à quel mouvement artistique appartient l’œuvre ?

    Pour vos recherches, privilégiez les sites de musée.

     

    Historique :

    (Les questions suivantes ne sont que quelques pistes de réflexion. Il va de soi qu’une analyse approfondie de la nature de l’œuvre et du contexte historique mènera à d’autres questionnements)

     

    1 - Qui est l’auteur de l’œuvre ?

    2 - Dans quel contexte historique l’œuvre a-t-elle été réalisée ?

             - Quand l’œuvre a-t-elle été réalisée?

             - Éventuellement, qui a commandé cette œuvre, ou qui l’a achetée?

     

      4 – En vous appuyant sur l’analyse plastique, expliquez les intentions de l’artiste ?

    contexte historique :

    Cette sculpture, fondée sur le symbolisme de l'axis mundi, a été créée pour honorer les jeunes Roumains morts lors de la Première Guerre mondiale contre l'Allemagne.Dans les années 1950, le gouvernement communiste roumain a considéré l'art de Brancusi comme étant un exemple de sculpture bourgeoise et avait donc planifié sa démolition. Ce plan n'a finalement jamais été exécuté.L'œuvre a été restaurée de 1998 à 2000 grâce à une collaboration du gouvernement roumain, du Fonds mondial pour les monuments, de la Banque mondiale ainsi que d'autres groupes roumains et internationaux.

     Une œuvre de la mémoire en Roumanie

     Pendant l’entre-deux-guerres, pour honorer la mémoire et le sacrifice des 9 millions de disparus de la Grande Guerre, des monuments commémoratifs furent élevés sur le territoire des nations participantes. La Roumanie, qui avait subi une invasion dramatique de son territoire en 1916, vivait une période d’intense effervescence politique marquée par l’agitation de la Garde de fer, mouvement nationaliste, fasciste et antisémite. Dans le cadre des commémorations liées aux pertes de la Grande Guerre, la ville de Tirgu Jiu décida en 1934 de consacrer un mémorial dédié aux soldats tombés près de la rivière Jiu alors qu’ils défendaient leur ville contre les Allemands. La municipalité chargea Constantin Brancusi, enfant du pays, de réaliser ce parcours de la mémoire.