• On les aura !

    On les aura !

     

     

    Exposé en 3 parties :

    1 Présentation générale de l’œuvre

    L'oeuvre se nomme "on les auras". L'auteur se nomme Jules-Abel Faivre, il est de nationalité française. Il est née le 30 mars 1867 et il est mort le 13 août 1945.

    L'oeuvre a été réalisée en 1916.

    C'est pendant la 2nd guerre mondial que Abel Faivre a fait cette affiche pour soutenir les soldats. 

     Cette affiche a été utilisée pour lancer le 2e emprunt de la défense nationale en octobre 1916. Il s'agissait alors de solliciter, en ravivant la fibre patriotique, l'aide financière de l'arrière, celle de tous les civils, pour soutenir l'effort de guerre de la nation.

     2. Description de l’œuvre

    Affiche / tableau :

    C'est une affiche de propagande. Elle représente un soldat, qu'on voit de la tête jusqu'au milieu des jambes.                                                                       Sa tenue ( casque,vêtements,fusil) ne fait aucun doute: il est bien engagé du côté français.                                                                                           Ce soldat est jeune, il a l'air dynamique, enthousiaste, heureux et confiant.       Ce qui domine c'est le mouvement : le soldat semble être en train de courir, vers l'avant (vers la droite de l'affiche); son bras gauche est levé et prolonge le mouvement vers l'avant; le mouvement est renforcé par la position du fusil qui reprend celle du bras du soldat.                                                                 Le soldat a les yeux tournés vers l'arrière: c'est comme s'il était en train de montrer la voie à suivre, ou l'attitude à adopter, l'exemple à suivre pour les autres soldats...et pour ceux qui regardent cette affiche.

     3. Analyse de l’œuvre

    Le message de l'auteur était de souscrire les civils aux bons de la Défense.

    L'auteur voulait qu'on s'identifie au jeune soldat enthousiaste.

    Son oeuvre nous à parlé car elle fait référence à d'autres œuvres liées à des moments de rassemblement de la nation, le message commandé par l'Etat "une contribution financière de la part des civils" passe facilement.

     

    Conclusion  / ouverture : 

     

     Ce dessin d'Abel Faivre peut être rapproché de deux oeuvres du patrimoine national.

    Le célèbre tableau de Delacroix : << La Liberté guidant le peuple>> (1830), le bras levé est comparable à celle du soldat. 

    La sculpture << la Marseillaise ou le départ des volontaires en 1792>> la aussi on voit un jeune soldat positionné comme dans le dessin. 

    Ouverture : Pendant la Grande guerre, Abel Faivre a d'ailleurs réalisé de nombreuses autres affiches pour L'Etat.