• Titre : Liberté

    Auteur : Paul Eluard est un poète français du 20e s. C'est un auteur engagé et surréaliste.

    Contexte historique : Écrit en 1942. La France est en guerre et est occupée par les Nazis depuis 1940 (Régime de Vichy).

    Pour éviter la censure, Paul Eluard va parachuter son poème au dessus du sol français grâce à l'aide de la Royal Air Force (Angleterre) en milliers d'exemplaires.

    Allusion à la guerre dans les vers 10 (armes), 7 (sang/cendre), 69-70 (détroits/écroulés), 73 à 75 (morts/pertes)

     

    Description

    Structure du poème : 20 quatrains et 1 quintile.  Vers de 7 syllabes (heptasyllabe) et 1 vers de 4 syllabes. Il n'y a pas de rime et pas de ponctuation. Il y a 2 anaphores de "Sur" au 1er vers de chaque strophe et "J'écris ton nom" au dernier vers de chaque strophe à part pour la 21e strophe.

    La musicalité du poème est créée par les anaphores, on dirait un refrain. Le but est de le retenir.

    Remarque : Après chaque anaphore de "sur" il y a un complément circonstanciel de lieu. Certains de ces lieux sont réels d'autres difficiles à atteindre (la mousse des nuages)

     

    Analyse

    "Je" représente l'auteur mais aussi tous les lecteurs, c'est un "je" universel.

    "Tu" ("ton nom"/"te") représente la liberté.

    On s'attend à un prénom de femme. Effectivement, au départ, il s'agissait d'un poème d'amour. Avec le dernier mot, Eluard en fait un poème engagé. Il y a une allégorie, la liberté est personnifiée (femme). Le tutoiement est un signe d'intimité entre le poète et la liberté.

    Le poème est une chronologie :

    - Enfance, strophes 1 à 4

    - les années de formation (dont l'adolescence), strophes 5 à 11 (période de découverte, exemple l'amour)

    - l'âge adulte, strophes 12 "raison" à 16 : installation dans la vie (couple/maison/chien)

    - le moment présent/guerre, l'occupation, strophe 17 à 19 : allusion très négatives.

    - le futur/l'avenir, strophe 20 à 21 : évocation de la fin de la guerre que Paul Eluard espère et attend.

    Avec cette chronologie, Eluard montre que la liberté doit accompagner les gens tout au long de leur vie. Il est donc inacceptable que certains (les Nazis) en privent les autres. Selon lui, la liberté devrait exister partout (complément circonstanciel de lieu) et tout le temps.

    La dernière strophe est différente car il y a : 5 vers (et non 4), pas d'anaphore et le dernier vers est une chute car on découvre enfin de quoi parle le poème et on  s'attendait à un nom de femme.

    Message du poème :

    - la liberté est un droit fondamental, il faut se battre pour la regagner.

    - il faut garder espoir et résister

    - Eluard appelle les français à résister et à se battre.

    "Liberté" est un poème engagé car il dénonce le fait que les Nazis privent les français de leurs liberté (de pensée, de religion, d'opinion...) et il nous invite à réfléchir au fait que la liberté est une valeur et un droit fondamental.

     

    Conclusion

    Avis personnel : j'aime bien ce poème parce qu'il fait réfléchir à des sujets importants.

    Ouverture : L'artiste Fernand Léger a fait une fresque avec le poème d'Eluard.

    oeuvre 5


  • Titre : Couverture n°78 des aventures de Captain America parue en 1954 aux Etats-Unis

    Auteurs : dessinée par John Romita et Stan Lee auteur du sénario

    Le personnage de Captain America est né en 1940, c'est un héros de Comic Book (BD vendu à bas prix)

    Il avait à l'origine pour rôle de faire circuler la propagande américaine parmi les soldats lors de la 2eme Guerre Mondiale.

    Captain America est un soldat qui a été transformé en surhomme par un sérum, il représente la puissance américaine.

    Contexte historique : Après la 2eme Guerre Mondiale, les 2 superpuissances que sont l'URSS et les Etats-Unis s'engagent dans une guerre froide (période de tension et d'opposition idéologiques mais sans affrontement direct)

    En 1954 l'hostilité entre les 2 grands est bien marquée.

    Analyse de l'image

    C'est un dessin fait à l'encre noir et mis en couleurs.

    Au 1er plan à gauche se tient Captain America, reconnaissable à sa tenue et à son bouclier aux couleurs de drapeau américain, le rouge de son uniforme est plus rouge que celui d'Elektro. Sa position nous permet de voir tous ses muscles, on voit qu'il est très musclé : il représente la puissance américaine.

    Il s'apprête à projeter au sol un soldat soviétique. On sait qu'il est soviétique parce que l'on voit qu'il a un uniforme vert, une faucille et un marteau sont sur son épaulette.

    Il fait appel à toutes ses forces : son visage est contracté, sa musculature est saillante, sa position de jambes. Le soldat est crispé, il a une position grotesque, son teint est pâle et un peu rouge : il a peur.

    Il apparaît comme un super soldat, derrière lui on voit de nombreux ennemis et au second plan à droite, celui de son principal adversaire. On pourrait imaginer qu'il se tient sur la terre et qu'il la gouverne et donc  l'Amérique est la plus forte superpuissance.

    Elektro n'est pas représenté comme un humain : il est vert, son corps est velu, imposant, il lance un éclair, c'est un "monstre" né d'une expérience scientifique soviétique, mais sa ceinture, ses bottes et sur son torse la faucille et le marteau, l'identifient comme un soldat il est représenté au second plan loin du personnage, il semble insignifiant avec son éclair.

    Même si il ne semble pas très dangereux il faut faire attention, au sol le meilleur ami de Captain America (James Barnes) a été victime de ses décharges.

    Les soldats au fond à droite ne sont pas organisés, ils tirent de côté opposé. Ils sont gris même leur visage. Ils sont situés plus bas qu'Elektro

    Analyse du texte

    Au dessus de la tête du héros il y a écrit "Captain America" en lettres capitales rouges, les formes sont carrées, les lettres ont une épaisseur (l'ombre), le "America" a une plus grande typo que Captain toutes ces choses montrent la puissance, la solidité de l'Amérique.

    Ce titre rappelle aussi qu'il n'est qu'un soldat, et que cette publication est destinée en premier aux soldats et aux hommes en âge de s'engager dans l'armée.

    "Commie Snasher" signifie "écraseur de communistes".

    Le 1er encadré indique "how luch suspense and action can you stand ?" (quel niveau de suspense et d'action pouvez vous supporter)

    Et le 2eme : "See captain America defy the communist hordes" (découvrez captain America défiant les hordes communistes)

    L'utilisation du terme "hordes" est nettement péjoratif : les communistes sont présentés comme des sauvages, une armée sans discipline ni organisation, mais nombreuse, ce qui accentue l'idée du courage et de l'invincibilité du héros américain et participe à sa gloire. Le dessin sur la couverture le prouve.

    Conclusion

    Si ce comics est à la base une BD, il sert ici d'outil de propagande délivrant son message : Captain America quasi invincible, est le symbole des États-Unis protégeant le monde de la menace communiste au risque de sa vie.

    Les communistes, eux, sont tournés en ridicule mais constituent néanmoins une menace réelle qu'il faut détruire.

    Ouverture : Les bandes dessinées de Captain America ont été adaptées en film

    oeuvre 4


  • Titre : "I'm feeling good"

    Compositeurs : Anthony et Leslie Bricusse.

    Interprète : Nina Simone, née en 1933 et morte en 2003. Elle a repris cette chanson qui avait écrite pour la comédie musicale anglaise intitulée "The roar of the Greaspaint-The smell of the Crowd" en 1964.

    Contexte historique : Cette chanson a été écrite pendant le mouvement des droits civiques aux États-Unis. Les personnes voulaient mettre fin à la ségrégation. La ségrégation était la légale séparation des personnes blanches et noirs. Les lois étaient appelées "les lois Jim Crows". Les personnes avaient différentes églises, hôpitaux... La ségrégation a pris fin au environ de 1968. Nina Simone l'interprète en 1965 quand les lois commencent à s'assouplir (Voting Rights Act).

    Il n'y a pas de métrique ni de rimes ni de strophes. Elle veut montrer sa liberté, elle ne se soumet pas aux règles de la poésie.

    Le tempo du morceau est Adagio.

    Il n'y a pas d'instruments au début, il y a juste la voix (a cappella). Ça peut faire penser à du gospel, à une prière. Il y a une tension dans sa voix, on peut sentir la tristesse de tout ce que le peuple américain noir a du vivre et de l'espoir pour le futur.

    Mais quand les instruments arrivent c'est une musique jazz. Jazz : musique d'origine américaine avec un rythme particulier. Mixte entre la culture noir américaine et européenne. Elle veut que tout le monde (noirs et blancs) puisse écouter cette chanson.

    Il y a un piano, une batterie, des violons, des violoncelles, des trombones et un tuba, ceux sont des instruments classiques, Nina Simon a eu éducation musicale classique.

    Les mesures sont en ternaire.

    Presque toute la chanson est constituée de métaphores : Sun in the sky (l.2) ou encore River running free (l.13) représentent la liberté.

    Il y a une anaphore "I'm feeling good" : sentiment de libération, les instruments repartent.

    Une gradation temporelle : "It's a new dawn, it's a new day, it's a new life"

    Une litanie de "You know how I feel" parce que c'est une répétition et une prière.

    On peut aussi penser qu'elle parle aux noirs ou aux blancs. A la fin elle change et dit "Your freedom is mine, and I know how I feel" peut être pour montrer que la liberté qu'avait les blancs commençaient a être aussi celle des noirs.

    Nina Simone veut montrer ses sentiments et défendre ses droits à travers cette chanson.

     

    Ouverture : Il y a eu plusieurs reprises par exemple Muse et Michael Bublé.

     

    Paroles :

    Birds flyin' high, you know how I feel
    Sun in the sky, you know how I feel
    Breeze driftin' on by, you know how I feel

    Les oiseaux volent haut, tu sais comment je me sens
    Le soleil dans le ciel, tu sais comment je me sens
    La brise derive, tu sais comment je me sens

    It's a new dawn
    It's a new day
    It's a new life
    For me, yeah
    It's a new dawn
    It's a new day
    It's a new life for me
    Ooh and I'm feelin' good

    C'est une nouvelle aube
    C'est un nouveau jour
    C'est une nouvelle vie
    Pour moi, ouais
    C'est une nouvelle aube
    C'est un nouveau jour
    C'est une nouvelle vie pour moi
    Ooh et je me sens bien.

    Fish in the sea, you know how I feel
    River running free, you know how I feel
    Blossom on the tree, you know how I feel

    Les poisson dans la mer, tu sais comment je me sens
    Les rivières s'écoulent librement, tu sais comment je me sens
    Fleuraison dans les arbres tu sais comment je me sens

    It's a new dawn
    It's a new day
    It's a new life
    For me
    And I'm feelin' good

    C'est une nouvelle aube
    C'est un nouveau jour
    C'est une nouvelle vie pour moi
    Ooh et je me sens bien.

    Dragonfly fly out in the sun, you know what I mean, don't ya know
    Butterflies all havin' fun, you know what I mean
    Sleep in peace when day is done
    That's what I mean

    Les libellules s'envolent vers le soleil, tu sais ce que je veux dire, ne sais - tu pas
    Les papillons s'amusent, tu sais ce que je veux dire
    Dormir en paix quand la journée est fini
    C'est ce que je veux dire

    And this old world is a new world
    And a bold world
    For me

    Et ce vieux monde est un nouveau monde
    Et un monde audacieux
    Pour moi.

    Stars when you shine, you know how I feel
    Scent of the pine, you know how I feel
    Oh freedom is mine
    And I know how I feel

    Des étoiles quand tu brilles, tu sais comment je me sens
    Le parfum des pins, tu sais comment je me sens
    Oh ma liberté
    Et je sais comment je me sens

    It's a new dawn
    It's a new day
    It's a new life
    For me
    Oh I'm feelin' good

    C'est une nouvelle aube
    C'est un nouveau jour
    C'est une nouvelle vie pour moi
    Ooh et je me sens bien.

    https://www.youtube.com/watch?v=h47slByX7jI

     

     

     

     


  • Œuvre : La galerie des Glaces / Grande Galerie

     : Au chateau des Versailles,  

    Dimensions : Longue de 73 m, large de 10,50 m

    Qui : Louis 14 fait construire cette salle (Charles Lebrun est chargé du décor)

    Quand : Sa réalisation commence en 1678-1684 (l’architecte Jules Hardouin-Mansart )

    Contexte historique : En 1661, à la mort de Mazarin, Louis XIV devient roi de France. Il veut avoir son propre château. Donc il décide de créer un nouveau siège du pouvoir royal, à l'écart de Paris et des complots, le château de Versailles. 

    But : La Galerie des Glaces était déstinée à éblouir les visiteurs de Louis 14, à montrer son pouvoir.

     Puissance de la salle :  Il a fait détruire six pièces de son Grand Appartement et de celui de la reine Marie-Thérèse et une terrasse pour créer la galerie. Son trône d’argent était situé au bout de la galerie, devant l’arcade menant au salon de la paix.

    Remarque : A l’origine, un mobilier et de nombreuses statues décoraient la galerie.  Le premier mobilier de la galerie était en argent. Louis XIV l' a fait fondre en 1689 afin de rembourser ses dettes. Ce mobilier a été remplacé par un autre en bois dore, puis un autre en 1769 qui a été en grande partie disperse pendant la révolution.

    Elle est de style baroque. Baroque : surchargé en décor et des formes arrondies.

     

    Description 

    17 fenêtres éclairent la salle nous donnant une vue sur les jardins. Il y a 357 glaces. Les miroirs reflètent la lumière et les jardinc ce qui donne un effet de plein air et c'est pour ça qu elle est appelée galerie des glaces. Elle reflétait aussi la spendeur des fêtes qui y était données. Ces glaces sont d’une dimension exceptionnelle pour l’époque. Elles sont réalisées par une manufacture parisienne qui concurrence les manufactures de Venise.

    La peinture de la voûte réalisée par Charles Le Brun et ses collaborateurs sur près de 1 000 m2.

    Les trente compositions de la voûte illustrent l’histoire glorieuse de Louis XIV durant les dix-huit premières années de son gouvernement, depuis 1661 jusqu’à la paix de Nimègue

     

    Analyse 

    Les inscriptions sur la les corniche titrent les œuvres peintes et en explique le sens. Tout est ordonné autour de la grande peinture centrale appelée « Le roi gouverne par lui même » Au début le roi devait être représenté par Apollon mais à la fin il décida que ce serai lui même qui serait représenté. Elle représente le pouvoir absolu de Louis XIV qui règne seul.

    Les couleurs dorées et la lumière peuvent nous faire penser au Soleil et donc au "Roi Soleil".

     

    L’utilisation de la galerie : Lieu de communication entre les Grands Appartements royaux, elle communique entre les appartements du roi et de la Reine. Elle sert aussi lieu de promenade.

    La galerie est aussi le lieu de passage du souverain quand il se rend chaque matin à la chapelle. De nombreuses personnes viennent le voir.

    Il y recevait les invités lors de cérémonies officielles. C'est aussi là que se tenait les grandes fêtes et les réceptions de la cour comme des mariages princiers.

    A ces occasions, de grands bals pares ou masques sont donnes dans la galerie des Glaces.

     

     Aujourd'hui : C'est encore un lieu important, c'est là que le traité de Versailles a été signé.

     

    Restauration : En deux siècles, trois restaurations de la galerie des Glaces ont été effectuées. Aujourd’hui la restauration de la galerie s’est effectuée grâce à l’aide financière du groupe Vinci.

     

    Ouverture : la galerie dorée de l’hôtel de Toulouse a servi de modèle à la Galerie des Glaces

    oeuvre 2 La galerie des glaces

     

    oeuvre 2 La galerie des glaces

    oeuvre 2 La galerie des glaces

     


  • Présentation générale

    Titre : L'affiche rouge

    Auteurs : Les Nazis

    Type de document : Affiche de propagande

    Date de création : Février 1944

    Contexte historique : 2nd Guerre Mondiale, sous le Régime de Vichy. Depuis 1940, 1 partie de la France est occupée par les Nazis.

    Sujet du document : Les Nazis lancent 1 grande campagne de propagande antisémites (juifs), xénophobes (étrangers), et antirésistant.

    Cette affiche est destinée aux Parisiens et aux résistants

    But : Faire peur aux français et aux résistants pour que la résistance arrête ses actions.

    Les personnages sur l'affiche sont tous des résistants. Ils se sont battus pour la France. Ils ont tous été exécutés.

    Cette affiche n'a pas eu l'effet espéré, au contraire la Résistance s'est renforcée et développées.

     

    Description

    Cette affiche est composée de 3 parties :

    - le texte, la question et la réponse

    - les 10 portraits disposés en flèche et les textes qui les accompagnent (nom,    nationalité, la conviction, les actes de résistances)

    - les 6 photos en noir et blanc des actes de la résistance

    Le fond est rouge, ce qui symbolise le sang. Il y a aussi du noir qui représente la mort, le mal.

    Les portraits des 10 hommes cherchent à les rendre inquiétants : les photos sont sombres et on ne voit pas leur regard

    Les 6 photos montrent des actes de résistance : déraillement et saisie d'armes.

    Cette affiche veut faire passer ces hommes pour des criminels ( "l'armée du crime"). Les Nazis avec le texte, se moquent des résistants ( "libérateurs" , c'est ironique)

     

    Analyse

    Chaque détail de l'affiche est pensé pour que rapidement le message paraisse clair.

    - les couleurs dominantes (noir et rouge) sont morbides.

    - la disposition des portraits met en valeur le chef de bande Manouchian : il est à la pointe de la flèche.

    - le prénom des 10 hommes n'est pas donné : c'est une mise à distance et une condamnation de tous ceux qui portent le même nom de famille.

    - la flèche qui va vers les 6 photos souhaite faire le lien entre les hommes et leurs actes pour insister sur leur dimension violente.

    Il y a peu de texte, il encadre les images. La question s'adresse aux parisiens. La réponse est très orientée.

     

    A travers cette affiche de propagande, les Nazis veulent faire passer les résistants, les étrangers, les juifs, les communistes pour des terroristes, des criminels qui sèment le trouble. Mais, les français feront de cette affiche un symbole de résistance pendant l'occupation. D'ailleurs, les soutiens à la résistance et les engagements se multiplient.

    Beaucoup de français ont été émus, touchés par le fait que des étrangers donnent leur vie pour la France.

     

    Conclusion

     

    Avis personnel : J'ai aimé étudier cette affiche parce qu'elle n'a pas eu l'effet espéré, au contraire la Résistance s'est renforcée et développées.

    Ouverture : Le poème "Strophes pour se souvenir" de Louis Aragon parle du même événement (de l'affiche rouge et de l'exection de la bande de Manouchian

    oeuvre 1 L'affiche rouge





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique