• The problem we all live with

    The problem we all live with

    Analyse plastique :

     

    Nom de l'artiste:

     Norman Rockwell

    Titre de l'oeuvre:

     "The problem we all live with" (= Notre problème à tous)

    Date:

    1964

    Technique:

    huile sur toile

    Dimensions: 

    91.4 x 147.3cm

    Lieu de conservation (si possible):

    La Maison Blanche, Washington (Etats Unis)

     

    Présentation de l'oeuvre et contexte historique.

    Norman Rockwell  (1894-1978), célèbre illustrateur qui a travaillé pour le Saturday Evening Post et Look Magazine. 

     Ses oeuvres prennent une dimension plus politique , notamment pour dénoncer les inégalités entre les noirs et les blancs.

    Dans les années soixante, il y a beaucoup d'actions menées pour l'obtention des droits civiques pour les noirs. Notamment en 1963 , la marche sur Washington où Martin Luther King présentera son discours "I have a dream" et le civil right Act qui est finalement passé en 1964.

    N. Rockwell évoque ici un fait réel qui s'est produit en 1964. Il s'agit d'une petite fille nommée Ruby Bridges qui a eu besoin de faire intervenir (enfin ses parents) la police pour lui donner accès à l'école de blancs dans laquelle elle avait le droit d'aller grâce au Civil Right Act.

    Ruby Bridges est devenue une figure emblématique de cette période comme Rosa Parks.

    Description de l'oeuvre 

    le style de N. Rockwell s'appelle l'hyperréalisme. La peinture ressemble à l'identique à une photo.

    Le jeu des couleurs :

    contraste robe blanche / peau noire / fond terne / marshalls habillés en gris terne/ le rouge vif de la tomate (qui rappelle le sang)

    le jaune des brassards, des plaques d'officiers et de la règle : rappels des lois à suivre.

    Mouvement circulaire du regard du spectateur.

    Mouvement de marche des personnages vers la gauche.

     

    Analyse de l'oeuvre

    l'artiste dénonce les préjugés dont est victime la petite fille.

    La position du spectateur est délicate car nous sommes à la place d'un manifestant, ce qui est inconfortable.

    La situation de la petite fille n'est pas seulement un problème pour elle mais un problème de société, "notre problème à tous " en tant qu'Américain.

    Le mouvement des personnages vers la gauche est très symbolique, c'est le mouvement du progrès, de l'avenir pour les américains.

     

    Conclusion

    avis perso :

    j'ai beaucoup aimé ce tableau car je trouve très touchant et émouvant de voir combien il était difficile de vivre aux USA quand on était noir dans les années 60.

    Ouverture : 

    j'ai mis en parallèle un autre tableau de N. Rockwell : "New kids in the neighborhood" peint en 1967 qui aborde aussi le problème de la mixité raciale aux USA.