• Tres de Mayo

    Nom de l'artiste : Francisco de Goya (1746-1828)

    Titre de l'oeuvre : Tres de Mayo

    Date : 1814

    Technique utilisée : Huile sur toile

    Dimensions : 266 cm x 347 cm

    Lieu de conservation : Musée du Prado, Madrid

    Mouvement : Romantisme

    Qu’est ce que je vois, qu’est-ce que je reconnais, qu’est ce que je comprends, qu’est ce que l’artiste me donne à penser ? :

    • La forme

    Je vois au premier plan des hommes morts, fusillés par les soldats français que l'on voit à droite. Ils sont 4 et ils sont tous habillés en bleu sauf le 3ème soldat, qui est habillé en marron. On peut penser que le 3ème soldat est le chef. Les soldats se tiennent tous de la même façon, comme s'ils étaient sûr d'eux. Je pense que l'artiste a voulu montrer que les soldats n'ont pas de pitié envers les résistants.

    Au second plan on voit des condamnés prêts à se faire tuer, deux hommes qui se cachent le visage, comme s'il pleuraient, des hommes derrière qui semblent faire leurs dernières prières. L'artiste joue sur les émotions. On voit aussi un homme, à genoux, qui a l'air de se démarquer des autres. On le voit les bras tendus et il a l'air de regarder la mort en face. Ce personnage fait penser à Jésus Christ et est représenté comme un martyr. Ces hommes qui vont être exécutés symbolisent la résistance espagnole.                                                                                        

    On voit au dernier plan le palais de Liria, dans la banlieue de Madrid

    • Les couleurs

    On aperçoit beaucoup de couleurs sombres (du gris essentiellement) et on voit au milieu de la scène une sorte de lampe, seul élément de lumière. Cette lumière éclaire les condamnés alors que les soldats sont dans l'ombre. Elle met surtout en valeur le martyr, au centre. On le voit habillé d'un haut blanc et d'un pantalon jaune, ce qui donne un effet de contraste avec les autres couleurs sombres de la nuit. Son haut blanc représente la pureté et l'innocence. On voit aussi beaucoup de rouge au sol, c'est le sang de l'homme qui est à terre, mort. Il a aussi du sang sur sa tête. On dirait que ce rouge est contrasté avec les autres couleurs.

    • La composition

    Le seul élément qui sépare les Espagnols des soldats Français est la lampe qui éclaire les condamnés, à gauche alors que les Français restent dans l’ombre, à droite.

    On pourrait donc partager le tableau en 5 parties:

     

    -Les morts baignant dans leur sang au premier plan

    -Le peloton d’exécution à droite

    -Le groupe qui va se faire fusiller, avec le martyr, personnage le plus important

    -Le groupe de condamnés qui seront les prochains à subir le même sort que les autres

     

    -Et en arrière-plan, la banlieue de Madrid dans la nuit.

     

    Contexte historique : Le tableau fait référence à la nuit du 2 au 3 mai 1808, ou les troupes de Napoléon ont fusillé les combattants faits prisonniers.

    Au début du 19ème siècle, Napoléon dominait une majeure partie de l'Europe mais restait l'ennemi des Anglais

    Pour éviter que ces derniers ne trouvent des alliances auprès de pays comme l’Espagne contre l’Empire Français, il a installé son frère Joseph sur le trône d’Espagne en chassant le roi Ferdinand 7 en 1808.

    Mais les Espagnols sont contre et se soulèvent au nom du sentiment national et le 2 mai 1808 a lieu une bataille dans les rues de Madrid. Dans la nuit du 2 au 3, sont fusillés les prisonniers, c’est ce qu’à peint Francisco de Goya.

     

    Quelles sont les intentions de l'artiste quand il a peint cette oeuvre ?

    Francisco de Goya a peint cette oeuvre pour faire comprendre au roi Ferdinand 7 qu'il était contre Napoléon. Dans le tableau, Goya "glorifie" les prisonniers qui se font tuer en critiquant indirectement les soldats de Napoléons. Il veut aussi faire émouvoir avec des scènes frappantes de cette guerre. Il veut aussi rallier les patriotes espagnols et dire qu'ils sont unis contre Napoléon.